"Marqué par les moissons qui ont débuté en été et peuvent se prolonger jusqu'en octobre, et les derniers rayons intenses du soleil, l'automne est une phase de profond lâcher-prise". Dans la tradition celtique, la terre est dans le contentement d'avoir donné ce qui sera amené à éclore, et prête à laisser aller ce qui doit partir. Si le printemps est associé au renouveau et l'été à la plénitude, l'automne, pour se part, correspond à une descente et l'hiver au point le plus bas de cette descente.
"C'est un puissant moment de transformation : feuilles, fruits à coque choient et vont être recyclés en humus, nous invitant nous aussi à relâcher ce qui nous alourdit ou qui a passé son point de culmination". La vie citadine nous éloigne de cette connection avec la nature, pourtant celle-ci est partout autour de nous. Un arbre en bord d'avenue, un oiseau qui chante, laissant des plumes sur le bitume, des jardins partagés... Pour inviter la nature dans notre quotidien et dialoguer avec elle, nous pouvons lui faire une place : "Lui dédier un autel est une pratique simple à mettre en place". 

22788785_1482030595210629_4245697720288645463_n

 

En pratique
Prévoyez une promenade "en conscience", que ce soit dans une forêt, un parc, un square. Il s'agit de se laisser surprendre par tous vos sens. En respirant les odeurs environnantes, la terre, l'herbe... Observez avec une vision dite "flottante" les feuillages qui changent de ton, écoutez la mélodie du vent. Laissez-vous attirer par différents éléments au sol : feuilles, branches, pierres... En quoi sont-ils l'expression de cette nouvelle saison ? Collectez différents éléments naturels. Une fois de retour chez vous, choisissez un emplacement et sur un tissu, déposez votre récolte. Prenez quelques instants pour ressentir. Avec des mots simples, vous pouvez prononcer votre intention, comme : "Que cet autel soit mon lieu de rencontre avec l'âme saisonnière de l'automne". A chaque nouvelle promenade, vous pourrez ajouter d'autres éléments à votre autel, en gardant à l'esprit le mouvement de transformation proposé par l'automne. 

 

Marianne Grasselli Meier, écothérapeute.
Dossier "Se rééquilibrer grâce au rythme des saisons". 

Inexploré n° 36 - le magazine de l'INREES
octobre - novembre - décembre 2017